Les Crimes dans la Bible

Tome I : 4 000 à 1 100 avant J.-C.

Genèse, Exode, Juges

3E éditions, ISBN : 978-2-37885-032-6
  • Livre broché à 9,90 euros chez : Amazon 

Une approche passionnante et inédite de la Bible, où ses personnages sont présentés et analysés à travers les crimes qu’ils ont commis ou dont ils ont été victimes. Une relecture surprenante, documentée et fidèle aux textes.

Genèse

Le fratricide de Caïn

Où nous découvrons un Caïn louant l’Éternel du matin au soir, entraînant dans ses prières sa famille (Adam, Ève et Abel) qu’il trouve bien tiède dans son adoration pour leur créateur. De par sa dévotion, Caïn est persuadé qu’il est le préféré de l’Éternel. Jusqu’au jour où il voulut le prouver…

Le crime inconnu de Canaan

Un terrible secret entoure la malédiction de Canaan par le patriarche Noé. Au sortir du déluge il s’est passé quelque chose d’horrible, qui n’a rien à voir avec l’histoire de la prétendue découverte de la nudité du patriarche. Ses petits-enfants en sont persuadés. Les hypothèses qu’ils formulent sont dérangeantes…

Proxénétisme et tentative d’infanticide : Abraham, des crimes à la rédemption

Vie compliquée que celle de Sarah, la femme d’Abraham. Trompée, offerte par son mari aux puissants, tenue dans l’ignorance de la préparation du sacrifice de son fils Isaac, elle semble condamnée à l’immuable domination patriarcale. Pourtant, elle se révolte et, avec l’aide de l’Éternel, accède, au moins par la forme, à l’égalité homme-femme dans le couple.

Viols et incestes : Loth et ses filles

Il est rare qu’une femme viole un homme plus fort qu’elle. Mais quand l’homme est drogué au point de se soumettre à un acte sexuel qu’il aurait repoussé en temps normal, il s’agit bien de viol. Quand ces viols sont perpétrés par les filles de Loth sur leur père, s’ajoute l’interdit de l’inceste. Une histoire qui commence par la destruction de Sodome et Gomorrhe pour se terminer par la naissance de Moab et Ben-Ammi, les deux enfants incestueux.

Tromperies multiples, viol, assassinats : Jacob, sa fille Dinah, ses fils Siméon et Lévi

Jacob, un des trois patriarches de la Bible avec qui l’Éternel avait conclu une alliance, se démarqua dans sa jeunesse par la ruse et les tromperies. Quand il fut lui-même victime de fourberies, il évolua et devint sage.

Le malheur le frappa lorsqu’un étranger enleva et viola sa fille Dinah. Quand le coupable, repentant, se proposa de « réparer » en épousant Dinah, Jacob considéra l’offre. Pas ses fils Siméon et Lévi qui ne pouvait laisser impuni l’affront fait à leur sœur…

Transition

Jacob, qu’on nommait désormais Israël, eut douze fils, de ses deux femmes (Léa et Rachel), et de ses deux concubines (Bilha et Zilpa). Leurs descendances allaient former les douze tribus d’Israël. Le fils préféré de Jacob/Israël, Joseph, fut vendu comme esclave par ses frères jaloux, et fut expédié en Égypte. Là, il devint un personnage important et quand la famine frappa le pays de Canaan, il fit venir sa famille en Égypte où elle s’établit pendant 400 ans.

Exode

Meurtre, purges, crimes de guerre, assassinats : Moïse et Phinées

Moïse entre dans l’histoire des crimes dans la Bible par le meurtre d’un garde-chiourme égyptien qui maltraitait ses compatriotes. Ce fut pour lui l’occasion de s’interroger sur la morale, le droit et les lois.

Après avoir obtenu de Pharaon, par la contrainte, la libération de son peuple, Moïse le conduisit vers la terre promise. Mais son peuple était têtu et indocile, peu enclin à adorer l’Éternel comme Dieu unique. Pour ramener les Hébreux dans le droit chemin, Moïse fit un exemple en massacrant 3 000 des siens. Cela faillit ne pas suffire à l’Éternel qui menaçait de détruire tous les Israélites à l’exception de Moïse et de sa famille. Moïse dut intervenir plusieurs fois pour empêcher l’extermination des siens.

Face aux déviations de son peuple, Moïse institua les lois de l’Éternel. Ces lois étaient sévères et cruelles, on lapida ainsi un homme qui n’avait pas respecté le sabbat, et 24 000 Israélites furent empalés pour s’être prosternés devant un autre dieu…

Même les grands prêtres se salissaient les mains pour faire respecter les lois de l’Éternel. Phinées n’hésita pas à transpercer de sa lance les corps de Zimri et de sa femme, parce que ce dernier avait épousé une étrangère. Les mariages en dehors de la communauté étaient interdits.

Génocide de peuples, Josué et la conquête du pays de Canaan

La conquête de la terre promise se fit dans le sang. Non seulement les hommes des territoires conquis furent passés au fil de l’épée, mais également les femmes, les enfants et les vieillards. L’ordre était de tout détruire pour ne laisser aucune source de contamination étrangère pour le peuple élu. La ville de Jéricho fut la première victime de cette logique.

Les Juges

Fratricides multiples : Abimélec

Comment accéder au pouvoir quand on est le 71e sur la liste de succession du prestigieux Juge Gédéon ? En tuant tous ceux qui le précèdent, ses 70 demi-frères ! Abimélec ne recula pas devant l’horreur de ce crime pour se faire couronner roi. Un royaume bien éphémère…

Infanticide : Le juge Jephthé

Qu’il est imprudent de confier au sort le choix d’une victime pour s’attirer les faveurs de l’Éternel ! Le juge Jephthé médita longtemps sur l’irresponsabilité de certains vœux avant de s’infliger la douleur d’offrir sa fille en holocauste.

Compagne vénale et traîtresse : Dalila

En séduisant le juge Samson, Dalila n’avait d’abord vu en lui que l’attirant jeune homme à la force incroyable et à la situation enviable. Un beau parti en somme. Puis elle s’était éprise de lui ; elle se serait bien rangée en Madame Samson, la femme du Juge. Toutefois, elle avait découvert que son amant était un homme bien inconsistant, sans ambition, et pire, prêt à céder aux tentations des prostituées philistines… Pour se l’attacher, elle lui avait demandé de l’épouser. En refusant, il avait scellé son destin tragique.

Vol de Mica et génocide de Laïsh

Sous domination des Philistins, la tribu de Dan n’avait pas de terres où s’établir librement. De valeureux explorateurs se mirent en marche vers le nord à la recherche d’une terre pour accueillir la tribu. Leur quête fut couronnée de succès, mais l’implantation de la tribu de Dan dans le Nord se fit tragiquement. Il y eut d’abord le vol d’idoles sur le territoire d’Éphraïm puis le massacre des paisibles habitants de la cité de Laïsh.

Viol collectif, meurtre, démembrement : le Lévite d’Éphraïm

Quels événements peuvent amener un mari, fol amoureux de sa femme, à la démembrer en douze morceaux pour en envoyer un à chaque tribu d’Israël en réclamant vengeance ? Le vice et la bestialité s’étaient emparés de la ville de Guibéa, en territoire de Benjamin.

Guerre fratricide, enlèvements et viols : la punition des Benjaminites

En dépit du crime abominable et impardonnable des habitants de Guibéa, les familles de Benjamin s’obstinèrent malgré tout à protéger les leurs de la justice. Cela provoqua l’indignation et la colère des autres tribus qui se liguèrent pour exterminer les Benjaminites. Des dizaines de milliers d’Israélites périrent dans cet affrontement. Quand il ne resta plus que 600 Benjaministes, tous mâles, les Israélites eurent peur d’avoir fait disparaître une de leurs tribus de la surface de la Terre. Ils assurèrent la descendance de cette tribu au prix d’un autre crime…

Avec les textes bibliques comme base, enrichis des documents historiques et archéologiques disponibles sur cette époque reculée, l’auteur réussit son pari de nous captiver de bout en bout sur des récits que nous croyions connaître par cœur. C’est l’angle par lequel il aborde l’histoire et l’analyse de la psychologie des personnages qui font toute la différence. Au final, les acteurs prennent vie devant nous et rendent le livre passionnant.

Nous attendons avec impatience le tome suivant.

En savoir plus sur Les crimes dans la Bible et sur son auteur :

http://crimes.mysteres.free.fr/Affaires-criminelles/Crimes_dans_la_Bible.html

  • Livre broché à 9,90 euros chez : Amazon 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.